UA-154145200-1 BRANTÔME. VIES DES DAMES GALANTES | Monsite

LE CHAKILI

Moulin de Loubinet
15500 Vieillespesse, France

07 82 11 30 24

contact@chakili.com

Magasin

Nous suivre

Soyez les premiers informés

Notre newsletter

© 2020 par LE CHAKILI. Créé avec Wazzabi

AUTEUR: BRANTÔME

 

RESUME

 

Les Vies des dames galantes sont extraites des Mémoires de Brantôme, qui comprennent les Vies des dames illustres, les Vies des hommes illustres et des grands capitaines et les Discours sur les duels.

Ce sont bien sûr les Vies des dames galantes qui ont apporté à Brantôme la gloire littéraire.

Tous les critiques qui, depuis sa publication, ont commenté cette œuvre abondante et touffue s’accordent pour dire que Brantôme est plus un conteur qu’un écrivain, un parleur, un hablador, comme l’appellera Paul Morand. 

Un conteur salace, cynique, mais dont justement les « qualités » sulfureuses ont fait l’exceptionnelle originalité, le campant en témoin irremplaçable des mœurs de la noblesse de son temps.

Mais le témoin ne se soucie pas de faire œuvre d’historien.

Il raconte, sans souci de méthode, de composition ni d’ordre ce qu’il a vu, ce qu’il entendu ; il décrit les hauts personnages qu’il a rencontrés, et surtout les « grandes dames belles et honnêtes » qu’il a approchées à la cour de France et dans l’Europe entière.

Son modèle, même si l’élève est bien loin d’égaler le maître, c’est bien sûr Boccace, mais un Boccace périgourdin, roué, gourmand à table comme au lit.

 

L’AUTEUR

 

Pierre de Bourdeilles (parfois orthographié de Bourdeille), dit Brantôme (vers 1537 - 1614) abbé commendataire (ou séculier) de l'abbaye de Brantôme et seigneur de Saint-Crépin de Richemont, est un militaire et écrivain français, surtout connu pour ses écrits « légers » relatant sa vie de courtisan et de soldat et celle des personnages illustres qu'il a côtoyés.

Il a beaucoup écrit sur les grands personnages de son temps et des générations immédiatement précédentes.

Bien qu'il ne soit pas considéré comme un historien, ses chroniques du xvie siècle donnent une vision mordante et vive de son temps.

Catalogué comme écrivain « léger » pour son recueil Les Vies des dames galantes, il est l'auteur de chroniques, de récits de voyages, de récits de guerre ou encore de biographies.

Un trait commun à ses écrits est son amour des femmes et notamment de celles qu'il a bien connues : la reine Margot ou Catherine de Médicis, par exemple.

Il appréciait la cour de Catherine de Médicis, avec toutes les femmes qui la composaient.

Il se fera l'historiographe de ces dames de la Renaissance.

Malgré sa réputation "d'hommes à femmes", il n'a aimé que trois femmes dans sa vie : Catherine de Médicis à qui il a voué une réelle admiration et dont il était le confident, notamment après le Massacre de la Saint-Barthélemy ; Jacquette de Montbron, l'épouse de son frère aîné André et la reine Margot avec qui il correspondait beaucoup, lorsqu'elle était souvent exilée.

Il meurt le 5 juillet 1614, dans son château de Richemont à Saint-Crépin-de-Richemont.

BRANTÔME. VIES DES DAMES GALANTES

18,00 €Prix
  • BON ETAT : Intérieur frais. Haut du dos abîmé et coins frottés, comme sur la photo.

    Relié : 387 pages

    Editeur : Garnier Frères

    Parution : 1869

    Dimension : 11X18 CM

    Reliure d'époque demi-chagrin marron, dos à 4 nerfs, caissons ornés, auteur et titre dorés.