UA-154145200-1 Collectif. VERONESE PROFANE | Monsite

LE CHAKILI

Moulin de Loubinet
15500 Vieillespesse, France

07 82 11 30 24

contact@chakili.com

Magasin

Nous suivre

Soyez les premiers informés

Notre newsletter

© 2020 par LE CHAKILI. Créé avec Wazzabi

AUTEUR: COLLECTIF

 

RESUME

 

Après le succès de Raphaël et Botticelli, Skira présente le catalogue de l’exposition exceptionnelle consacrée à un autre répresentant très significatif de la peinture italienne : Paolo Caliari, dit Véronèse.

Avec plus de cent magnifiques reproductions d'ouvres du peintre italien, 'Veronese Profane' donne à voir de multiples facettes de la vie vénitienne au seizième siècle.

 

Pour le XVIème siècle italien, Véronèse est le peintre « profane » par excellence, car il réunit en lui les deux grandes traditions picturales qui marquent en profondeur l’histoire de la peinture profane du Cinquecento : la tradition toscano-romaine et la tradition vénitienne.

Véronèse emprunte à l’école romaine le goût de la représentation mythologique et allégorique que Julio Romano (l’élève le plus célèbre de Raphaël) avait apporté à Mantoue ; de l’école vénitienne, il tient la splendeur et la magnificence des couleurs qui font de lui l’artiste « royal » dont l’œuvre est destinée à célébrer le bonheur de vivre et à illustrer les merveilles du monde, la beauté des hommes et des femmes.

En somme, Véronèse exprime une vision laïque et progressiste qui, de ce fait, heurte les hiérarchies ecclésiastiques (comme l’attestent nombre de documents et témoignages qui seront largement analysés dans le catalogue de l´exposition), au point d’en faire un véritable symbole de l’art moderne.

 

Véronèse profane veut souligner tout particulièrement ce facteur, en laissant de côté le Véronèse peintre d’œuvres religieuses et de retables, non que l’on considère cette activité comme mineure, mais parce que, pour splendide qu’elle soit, elle le caractérise moins.

Ce qui ne veut pas dire, bien entendu, que soient exclues les œuvres à sujet biblique, car Véronèse aborde la Bible dans le même esprit que le narrateur «profane», en voulant mettre en évidence les aspects émotifs de la Bible plutôt que ses côtés symboliques et évocateurs comme le feront d’autres artistes vénitiens de son temps.

 

À travers une série d’œuvres de Véronèse inspirée de sujets mythologiques et allégoriques, à côté de tableaux représentant des héroïnes de la Bible et de portraits historiques, le catalogue entend mettre en relief cette composante assez spectaculaire qui nous fait revivre de multiples facettes de la vie vénitienne vues dans l’optique positive et joyeuse de l’art profane.

Collectif. VERONESE PROFANE

18,00 €Prix
  • COMME NEUF

    PRIX NEUF 34€

    • Broché : 183 pages
    • Editeur : Skira
    • Parution: 2004
    • ISBN-13 : 978-8472540019
    • Dimensions : 28 x 2 x 24 CM
    • POIDS: 1,135 KG