UA-154145200-1 Sigmund FREUD. Malaise dans la Civilisation | Monsite

LE CHAKILI

Moulin de Loubinet
15500 Vieillespesse, France

07 82 11 30 24

contact@chakili.com

Magasin

Nous suivre

Soyez les premiers informés

Notre newsletter

© 2020 par LE CHAKILI. Créé avec Wazzabi

AUTEUR: Sigmund Freud

 

RESUME

 

" La question cruciale pour le genre humain me semble être de savoir si et dans quelle mesure l'évolution de sa civilisation parviendra à venir à bout des perturbations de la vie collective par l'agressivité des hommes et leur pulsion d'autodestruction.

Sous ce rapport, peut-être que précisément l'époque actuelle mérite un intérêt particulier. Les hommes sont arrivés maintenant à un tel degré de maîtrise des forces de la nature qu'avec l'aide de celles-ci il leur est facile de s'exterminer les uns les autres jusqu'au dernier.

Ils le savent, d'où une bonne part de leur inquiétude actuelle, de leur malheur, de leur angoisse.

Il faut dès lors espérer que l'autre des deux "puissances célestes", l'éros éternel, fera un effort pour l'emporter dans le combat contre son non moins immortel adversaire. Mais qui peut prédire le succès et l'issue ? " (S. Freud).
Sombre tableau, Malaise a la couleur de son temps ; la haine, l’agression, l’auto-anéantissement en donnent le ton psychanalytique.

Sinistre présage, Freud dépose son manuscrit chez l’imprimeur en novembre 1929, tout juste une semaine après le “mardi noir” de Wall Street (29 octobre).

Les derniers mots de la première édition conservaient malgré tout un vague espoir dans les effets de l’“Eros éternel”, le grand rassembleur.

Un an plus tard, lors de la seconde édition — les 12 000 premiers exemplaires ont été rapidement vendus, Freud est devenu un homme célèbre —, la dernière phrase ajoutée assombrit la perspective : entre les deux adversaires, Eros et la pulsion de mort, “qui peut présumer du succès et de l’issue ?”

 

L'AUTEUR

 

Sigmund Freud, né Sigismund Schlomo Freud le 6 mai 1856 à Freiberg (Empire d'Autriche) et mort le 23 septembre 1939 à Londres, est un neurologue autrichien, fondateur de la psychanalyse.

Médecin viennois, Freud rencontre plusieurs personnalités importantes pour le développement de la psychanalyse, dont il est le principal théoricien.

Son amitié avec Wilhelm Fliess, sa collaboration avec Josef Breuer, l'influence de Jean-Martin Charcot et des théories sur l'hypnose de l'École de la Salpêtrière vont le conduire à repenser les processus psychiques.

Ses deux grandes découvertes sont la sexualité infantile et l'inconscient.

Elles le conduiront à élaborer plusieurs théorisations des instances psychiques, en premier lieu avec les concepts d'inconscient, de rêve et de névrose, puis il proposera une technique de thérapie, la cure psychanalytique, qu'il définit pour la première fois en 1904.

C'est dans le cadre de la cure, dès les Études sur l'hystérie, et particulièrement dans sa première analyse du « cas Dora », que Freud découvre peu à peu l'importance du transfert.

Freud regroupe une génération de psychothérapeutes qui, pas à pas, élaborent la psychanalyse, d'abord en Autriche, en Suisse, à Berlin, puis à Paris, Londres et aux États-Unis.

En dépit des scissions internes et des critiques, la psychanalyse s'installe comme une nouvelle discipline des sciences humaines dès 1920.

En 1938, Freud, menacé par le régime nazi, quitte Vienne pour s'exiler à Londres, où il meurt d'un cancer de la mâchoire en 1939.

 

 

Sigmund FREUD. Malaise dans la Civilisation

5,50 €Prix
  • TRES BON ETAT

    • Broché: 107 pages
    • Editeur : PUF. 1981
    • Collection: Bibliothèque de Psychanalyse
    • Dimensions: 13.5 x 21.5 CM