UA-154145200-1 Gerhard LEO. Flora TRISTAN. LA REVOLTE D’UNE PARIA | Monsite

LE CHAKILI

Moulin de Loubinet
15500 Vieillespesse, France

07 82 11 30 24

contact@chakili.com

Magasin

Nous suivre

Soyez les premiers informés

Notre newsletter

© 2020 par LE CHAKILI. Créé avec Wazzabi

AUTEUR: GERHARD LEO

 

RESUME

 

Cette femme clairvoyante et passionnée qui a constaté, il y a 150 ans déjà, qu'une nouvelle société plus juste ne pouvait être établie sans les libertés démocratiques.

 

Fille de Mariano de Tristán y Moscoso, un noble péruvien, et d'Anne-Pierre Laisnay, issue de la petite bourgeoisie parisienne, émigrée en Espagne pendant la Révolution française, elle ne sera jamais reconnue.

En effet, son père et sa mère ont été mariés, en Espagne, par un prêtre réfractaire.

De retour en France, son père ne prend jamais le temps de régulariser son mariage et meurt en 1808 à Paris.

Flora Tristan et sa mère se débattent alors avec d’importantes difficultés financières.

A 17 ans, elle se marie avec un graveur en taille-douce, André Chazal chez qui elle est ouvrière coloriste.

C’est un homme jaloux et violent.

A cette époque, la femme est considérée comme une mineure incapable et le divorce est à nouveau interdit.

Battue, séquestrée, elle réussit à s’enfuir en 1825, enceinte de la dernière de ses trois enfants (Aline, la mère de Paul Gauguin).

En 1833, elle voyage au Pérou, espérant se faire reconnaître par sa famille paternelle mais, à Arequipa, son oncle, la considérant comme bâtarde, lui refuse tout héritage.

Ouvrière dans les filatures, les imprimeries, militante socialiste et féministe, elle adhère au socialisme utopique et, en 1843, elle s’embarque dans « un tour de France », comme les apprentis-compagnons.

Son journal, publié après sa mort, raconte ses rencontres avec les femmes et les hommes ouvriers.

Elle n'achèvera pas son voyage.

Elle meurt de la fièvre typhoïde, en 1844, à Bordeaux.

Femme de lettres, militante socialiste et féministe, elle a été l’une des figures majeures du débat social dans les années 1840, participant aux premiers pas de l’internationalisme.

Son ouvrage majeur sera publié après sa mort sous le titre « L’Émancipation de la Femme ou Le Testament de la Paria ».

 

L’AUTEUR

 

Gerhard Leo (né le 8 juin 1923 à Berlin, mort le 19 septembre 2009 dans cette même ville), est un résistant antifasciste allemand, officier dans la Résistance française, puis journaliste et écrivain.

Gerhard LEO. Flora TRISTAN. LA REVOLTE D’UNE PARIA

5,50 €Prix
  • COMME NEUF

    Relié : 203 pages

    Editeur : Editions De L'atelier

    Collection : Le Temps des Cerises

    Parution : 24/02/1994

    Dimensions : 24 x 17 CM

    LIVRE EPUISE